Dans la tête de Jonathan

Pierre DESPROGES

Et puis quoi, qu'importe la culture ? Quand il a écrit Hamlet, Molière avait-il lu Rostand ? Non.

Caméra Café

Jean-Claude Convenant : Un VRP qui boit pas, c'est un VRP qui vend pas ! Calva = Contrat , Prune = Fortune, sans alcool les ventes sont plus molles !

Traduction

French Dutch English German Korean Portuguese Spanish Turkish Vietnamese

Événements à venir



Dylan Dos Santos et moi-même représentons le club pour la finale de Ligue Grand Est par équipes au 3-Bandes en Division 1 Grand Est. Incroyable mais vrai :) Cinq équipes se retrouvent en poule unique, rencontre aller, à Moyeuvre. Sur le papier, nous sommes l’équipe la plus faible, sans photo finish. La distance des joueurs 1 est 35 points, des joueurs 2, 30 points, et le scottish (deux contre deux) en 25 points et sur 2m80.
Colmar part favorite avec Jérôme Riotto et Jean Haby, chez eux, Moyeuvre avec Laurent Weber et Michel Dauphin peuvent bousculer les alsaciens, autre outsider très sérieux, Laxou avec Eric Kremer-Leclaire, champion du Grand Est en individuel N1 2019, et Jean-Paul Six. Notre objectif est de vaincre Reims avec Joaquim Nunes et Pierre N’Guyen afin de ne pas repartir bredouille comme on dit dans le pays du sammiellois ;)

Tour 1 - Face à Laurent, je m’accroche comme toujours, nos matchs sont souvent serrés et tournent tout aussi souvent à l’avantage du moyeuvrien. Cet épisode a malheureusement la même fin habituelle, je m’incline : 35-31 en 47. Dylan débute mal mais limite la casse au final contre Michel : 30-17 en 48.
Le scottish commence bien pour nous, nous flirtons avec les reprises, Moyeuvre met quelques reprises à démarrer. Nous menons mais Moyeuvre réalise une série de 4 et file vers la distance, nous perdons avec force et honneur : 25-23 en 24.

Tour 2 - Laxou est défaite 3-0 contre Colmar dont un scottish très en-dessous de leur niveau. Mon pauvre Eric doit subir mes foudres… J’ai 12 à la 30è et je fais 23 en 10 coups dont une série de 7 et de 6, EKL répond entre temps avec une série de 7, je gagne 35-32 en 40. À côté, Dylan ne lâche rien face à Jean-Paul qui traîne un peu sur la fin, le sammiellois en profite pour coller une série de 5. Le match s’annonce plus tendu que prévu, malgré quelques erreurs, l’expérience du laxovien a gagné, Dylan perd dignement : 30-27 en 48.
Le scottish se déroule à merveille, nous démarrons fort, le jeu est ouvert et nous en profitons, Laxou met quelques coups pour se réveiller. Nous arrivons à jouer de notre position avec attaque-défense, un peu de réussite, Laxou court derrière le score, attaque et ne parvient pas à défendre. Nous gagnons le scottish (25-17 en 26) et en conséquence, la rencontre. Nous ne boudons pas notre plaisir, c’est un joli exploit.

Tour 3 - La journée est longue et contre Colmar, il n’y a pas eu photo. Jérôme fait 26 reprises soit 1,346 de moyenne particulière, grâce à une série de 5 sur la fin, je suis moins ridicule avec 23. Le colmarien a fait une partie très solide, avec seulement une série de 4, des points compliqués à ajuster mais Jérôme réussit ces nombreux points de réglage, 1,346 avec encore du déchet, Jérôme m’a impressionné. Dylan est à la pause avec une marque à 0, rien ne fait le tanguer et comme tout joueur, après une longue échelle à la feuille de marque, une période faste arrive. Jean est au même rythme jusqu’à la fin et clôt ses 30 points en 35 reprises, Dylan performe sur la seconde moitié de la partie et est à 15.
Nous sommes dignes sur le scottish, nous pouvions mieux faire mais le résultat est honnête malgré la défaite : 25-16 en 26. À noter, un magnifique coulé renversé sur la largeur de Dylan qui se paye le luxe de doubler la petite bande :)

Après ce long samedi, il était temps... nous avons inauguré la terrasse par un bon repas, soirée mémorable malgré quelques amnésies.

Tour 4 - Le réveil dominical est difficile. Le scottish se déroule à l’inverse de celui contre Laxou, nous perdons : 25-11 en 27, Reims a très bien joué avec une attaque-défense parfaite. L’objectif de départ était de battre Reims, et avec une victoire face à Laxou, il est dommage de tout gâcher par une défaite collective. Si nous perdons, nous finissons derniers, sinon troisième. Nous sommes revigorés par cet objectif.
Malgré un match médiocre face à Joaquim, je parviens à obtenir le point rouge, le rémois a maintes occasions, heureusement pour moi, Joaquim les gâche. Sur l’autre table, Dylan tient et réalise une bonne performance contre Pierre : 30-27 en 52. Et BIM !

Les équipes outsiders s’affrontent. Moyeuvre parvient à battre Laxou sur les parties individuelles. Laurent vainc EKL, 35-34 en 34. JP6 et Mickael Dolphin sont dans un mano a mano tout aussi exaltant. Le moyeuvrien a coeur d’ajouter un ultime point rouge, devant le charisme de son rival, Mickael Dolphin combat durement et arrache la victoire : 30-29 en 53. Le scottish est à l’avantage des laxoviens (25-22 en 29).
Le titre se joue entre Moyeuvre et Colmar. Si Laurent créé un suspense supplémentaire en gagnant Jérôme : 35-30 en 33 avec 8 de série. Michel se bat mais Jean reste plus régulier : 30-26 en 35. Le scottish est décisif, la régularité paye et c’est Colmar qui décroche le premier titre de champion de Ligue du Grand Est par équipes au 3-Bandes en Division 1 Grand Est. Les favoris ont tenu leur rang.

Quant à nous, nous sommes amplement satisfaits de notre résultat, cette troisième place est un véritable exploit parmi les meilleurs trois bandistes de la région. Un excellent weekend qui donne envie de renouveler sa licence. Merci au club de Moyeuvre pour l’accueil et l’organisation : mention spéciale à Sylvain et remerciements des gazelles à Persida.

   

Souvenirs, souvenirs

Venez nous voir !

QR Code