Dans la tête de Jonathan

Pierre DESPROGES

L'ennemi se déguise parfois en géranium, mais on ne peut s'y tromper, car tandis que le géranium est à  nos fenêtres, l'ennemi est à  nos portes.

Caméra Café

- Jean-Claude : Véro, moi et les gosses hier on a fait 72 au test de QI.
- Hervé : Chacun 72 ?
- Jean-Claude : Non non, à nous 4 !
- Hervé : Non Jean-Claude c'est pas possible ! T'es sûr tu as bien recompté ?
- Jean-Claude : Bah traite-nous de con pendant que t'y es !

Traduction

French Dutch English German Korean Portuguese Spanish Turkish Vietnamese

Événements à venir

OPEN 3-Bandes 2019



Le championnat par équipes 3-Bandes en ELITE, le championnat de mon enfance en quelque sorte, n’est plus. La difficulté de mobiliser le plus grand nombre le vendredi soir après une semaine de dur labeur a eu raison de cette compétition qui m’avait donné envie de progresser, de moi-même être dans une telle équipe et concourir avec les meilleurs de la ligue. Bon... voilà, le moment nostalgique est passé, je me fais vieux :)
Une petite révolution, ou du moins, évolution. Les équipes ne sont plus trois mais deux joueurs, avec deux matchs individuels et un match dit en scottish c’est-à-dire deux contre deux, alternance des joueurs à chaque point essayé. Le scottish est devenu crédible depuis sa mise en place dans les championnats par équipes nationales, formule arrêtée depuis cette année. J’espère que ça n’aura pas de conséquence sur le championnat du Grand Est, un peu de changement ne nuit pas.
Bref, le championnat débute par les éliminatoires au niveau départemental et avec deux équipes de Saint-Mihiel, la motivation n’est pas au beau fixe. Compte-tenu du nombre d’équipes, un championnat élargi aurait été plus agréable mais nous reviendrons avec le constat du début...

Je cohabite avec Dylan Dos Santos, et en face, l’équipe modèle du club avec Olivier Hatier et Stéphane Leclerc. Contre Olivier, je perpétue mon weekend dernier, je cours au score, je n’arrive pas attaquer et, encore moins, à défendre. Olivier joue bien, très solide, sort des points compliqués, rate des carambolages plus faciles… heureusement. Je perds 35-26 en 36, belle moyenne pour Olive.
Stéphane n’est pas inquiété sur la table de marque même si Dylan n’est pas loin, d’ailleurs, il n’est jamais loin. Le jeune sammiellois s’incline de manière honorable 30-27 en 53.
Le résultat au scottish donne quelques regrets pour les parties individuelles, Dylan et moi réussissons l’exploit de tenir en échec nos camarades de club : 25-17 en 40.

Au retour, les matchs sont sensiblement semblables en pire. Dylan est derrière, ne passe pas très loin, manque de réussite, il est défait 30-23 en 54. Belle prestation, tout de même, de Dylan avec 0,426 sur 3m10.
Je suis loin, très loin au score. Olivier me corrige jusqu’à 29-17 en 32. L’heure du réveil a sonné avec une série de 5 puis 1-3-2-3, je mène. La fin traîne un peu, je gagne de justesse 35-33 en 46.
En scottish, nous courons encore au score… L’écart est trop important pour espérer l’emporter, il nous est difficile de faire une grande série. Stéphane et Olivier prennent peu à peu le rythme de la formule. Nous revenons et perdons honnêtement : 25-20 en 33.

Le bilan est positif puisque Saint-Mihiel est en-tête :) Plus sérieusement, le bilan est bon, Dylan et moi avons réussi à faire peur à nos camarades en scottish, un peu de réussite en individuel et le doute pourrait davantage grandir… Présentement avec ces deux défaites, la logique sportive est respectée et le classement d’ores et déjà bouclé avant les deux prochaines et dernières rencontres le 26 avril prochain.

Souvenirs, souvenirs

3BD3_2013_01 3BD3_2013_02 3BD3_2013_03
3BD3_2013_05 3BD3_2013_06 3BD3_2013_07

Venez nous voir !

QR Code