Dans la tête de Jonathan

Pierre DESPROGES

Entre une mauvaise cuisinière et une empoisonneuse, il n'y a qu'une différence d'intention.

Caméra Café

Jean-Claude Convenant : J'ai pas construit tout ce que j'ai bâti, ni bâti tout ce que j'ai construit pour en arriver là, merde !

Traduction

French Dutch English German Korean Portuguese Spanish Turkish Vietnamese

Événements à venir

OPEN 3-Bandes 2019



À l’issue de cette dernière journée, les quatre compétiteurs pour le tour qualificatif en finale de ligue du Grand Est seront connus. Le laxovien, Eric Kremer-Leclaire est d’ores et déjà certain de se qualifier. Je dois éviter la catastrophe, il est fort probable que j’atteigne mon objectif de la saison. Laurent Weber devrait passer également. La dernière place pourrait se jouer entre Jean-Paul Six et le sammiellois, Olivier Hatier. Stéphane Leclerc est présent dans leur groupe et s’adjuge le rôle d’arbitres au besoin pour son coéquipier.

Poule A - La première séance entre Olivier et Stéphane n’a pas les effets escomptés, généralement quand ce type de situation arrive aux joueurs de Saint-Mihiel, c’est rarement du bon… La tradition se perpétue malheureusement. Les reprises défilent jusqu’à la limite des 45, Olivier ne parvient pas à doubler Stéph : 20-19. Coup dur pour Olive et donc Saint-Mihiel.
Par contre, à ce jeu-là, Laxou est plus forte. JP6 remporte le groupe devant son partenaire de club, EKL. Très vite, la qualification échappe à Olivier aux bénéfices de Jean-Paul notamment lors de leur confrontation directe à l’avantage du laxovien : 30-26 en 39. L’amateur de métal, de hard rock… voisine… perd à 1 de moyenne contre Daniel Maine (30-28 en 28). Les jeux sont faits mais Olivier sursaute d’orgueil et bat le leader du classement général, EKL : 30-27 en 44.
Stéphane poursuit son petit bonhomme de chemin, deux défaites contre les joueurs de l’ASLB : 30-26 en 39 contre JP6, 30-19 en 30 contre EKL. Stéph, aussi, a un sursaut d’orgueil et réalise une belle partie face à Daniel : 30-19 en 27 soit 1,111 de moyenne. Le président sammiellois se place au milieu du groupe avec 0,673, Olivier est 4è avec 0,660 suffisant pour devance Daniel à 0,656. Jean-Paul réalise un excellent match 30-11 en 18 avec une série de 8, la saison est laborieuse mais l’essentiel est réalisé et mérité, le président laxovien se qualifie pour la suite.

Poule B - Je débute la journée face à Christian Guckert. L’entame du match donne le ton, cinq reprises à vide dont quatre classiques. Je rate long, toute la journée, j’essaie de jouer en mesure pour raccourcir, relever mon attaque, la baisser, mettre moins d’effet… et quand la deux est proche du coin ou d’une bande : c’est la panique ! J’ai quelques points d’avance, je frôle les 0,700 mystérieusement. Je mène 25-19. Christian fait une série de 5. Je réponds de suite par une série de 4 avec un massé difficile :
 

J’entre en mode attentiste jusqu’à la reprise égalisatrice. Je clos ma 30è point dessus. Il ne m’a pas fallu grand chose pour une performance plus élevée, après, le point rouge m’écarte de la catastrophe et scelle mon rang dans le top 4.
Je joue Damien Queney, je débute fort la partie avec une série de 9 (11 à la 4è). Damien revient peu à peu, je ne sais qu’il ne lâche rien, ça me fait rester dans la partie. Pour autant, je retourne dans mes travers, j’ai la trouille de tous les points, une arrivée 30 me terrifie entre une arrivée toujours trop et la difficulté de jouer court (normal le billard est long). Nous nous tenons 22-22 à la 22è, 24-24 à la 24è, il fait 5, je reviens avec 3 et j’ai éventuellement un joker avec la reprise égalisatrice, au cas où. Les coups défilent, la tension est grande. Damien finit enfin, j’égalise : 30-30 en 37.
Contre Michel Dauphin, la partie est semblable que mon premier match. Je suis attentiste en fin de partie, je gagne 30-26 en 45. J’ai fait un petit point sympatoche :


Match contre Laurent, une série de 7 me propulse en avant, je mène 17-10 à la pause. Mes vieux démons refont surfaces, décidément, je n’arrive pas à me faire au billard, je rate au moins un système sur deux, la gestuelle est heurtée aussi en fin de journée, j’arrive à rater court lol. Laurent revient, s’applique, il y a 19-17 à la 23è. Laurent fait 6 puis 7, partie terminée, je fais 4 sur la reprise.

Au final, je termine 3è de la poule à 0,743, compte-tenu de la difficulté que j’ai eu sur le billard, c’est une bonne performance. Autre performance et de taille, celle-ci, la moyenne générale de Laurent sur la journée 120 en 88, 1,363 (20-26-17-25) sur quatre matchs. De mémoire, je ne crois pas m’avancer beaucoup pour dire que c’est un record lorrain. Laurent El diablo a superbement bien joué, c’est rare que je complimente un joueur, vous pouvez donc vous assurer de mes écrits. Finis les développés, place à la précision sur les tiers, les grands tiers, les replacements, certes les carambolages ont été favorables, certes c’est sur son billard et alors, quand c’est bô, c’est bô et il faut le souligner !

Souvenirs, souvenirs

Venez nous voir !

QR Code