Dans la tête de Jonathan

Pierre DESPROGES

Rude année que cette année-ci, nom de Dieu. C'est pas pour me vanter, mais une chose est certaine : 1982 aura été une bien meilleure année pour le bordeaux que pour Patrick Dewaere.

Caméra Café

Hervé Dumont : Tout passe, tout lasse, sauf la classe !

Traduction

French Dutch English German Korean Portuguese Spanish Turkish Vietnamese

Événements à venir



Je prends la route de bon matin pour me rendre à Ban-Saint-Martin où m’attendent les quatre adversaires dominicaux, ce ne sont pas des espagnols pour autant…
Une poule unique de cinq, la journée s’annonce longue et difficile pour ce deuxième tour où il faut confirmer ma bonne prestation du premier tour (3è au général) ou en tout cas ne pas sombrer, où il ne faut pas tomber dans les matchs pièges contre Damien Queney et Christian Guckert (chez lui), où il faut tenir bon face aux favoris, Laurent Weber et Jean-Paul Six (7è, tenu en échec au tour précédent).

Tour 1 - Première passe d’armes contre Christian, cela donne la couleur du jour, une victoire sauverait la journée même catastrophique sur la suite, une défaite signerait un arrêt pour rester en haut du classement général. Malgré une entame de partie timide, je réalise une série de 9, propre, je rate une chandelle de peu pour le 10è, la configuration de la rencontre est changée. Je parviens à gérer le match jusqu’à la fin : 30-20 en 29.
Le derby laxovien tourne à l’avantage de Damien dans la douleur : 25-19 en 45. Jean-Paul se trouve au pied du mur.

Tour 2 - Un petit muret en fait, JP6 m’affronte. Série de 7 sur le point d’engagement, il mène 9-1 à la 2è. Coup de frein, le jeu n’est ni ouvert, ni fermé, je gratte quelques points, je reviens peu à peu, Jean-Paul faiblit. La limitation des reprises approchent, l’impatience se fait sentir et la frustration de voir cette 45è grandit. Je ne réussis pas à inverser le match, je m’incline 30-27 en 45.
Laurent entre en lice, la partie s’enlise quelque peu face à Christian (0,400 aux approches de la 20è). Les deux joueurs se réveillent et se livrent à un joli mano a mano, Laurent s’est réveillé en premier et termine logiquement en premier : 30-24 en 36.

Tour 3 - Je suis exempt. Christian est motivé, il continue son mano a mano, comme sur la séance d’avant, le ban-saint-martinois suit mais n’arrive pas à renverser le score. Jean-Paul termine 30-28 en 31. Sur l’autre billard, Laurent vainc Damien non sans difficulté (30-26 en 39).

Tour 4 - Face à Damien, c’est toujours compliqué, il ne lâche rien tant sur l’ouverture que sur le score. Et, ce n’est pas pour me déplaire. Nous sommes au contact jusqu’à 18. Un petit volé, une petite série de 3, je refais une série de 3 le coup suivant, je suis à 24. Je réussis à bien négocier la fin du match : 30-22 en 41.
Jean-Paul défait Laurent : 30-18 en 37, le moyeuvrien n’y arrive pas, JP commence bien et met de suite la pression sur Laurent qui n’arrive pas à se transcender.

Tour 5 - Si je gagne Laurent, je termine premier, un match nul me classe deuxième, si je perds, troisième. Le jeu est très ouvert, cela peut s’expliquer car nous attaquons, nous ratons faciles et le jeu s’ouvre. Nous sommes proches des 1 de moyenne mais, avec un jeu aussi ouvert, cela signifie que nous ratons un classique sur deux : FRUSTRATION !
Je déjoue un peu sur la fin pour réussir à défendre, je sors des points plus difficiles, je créé l’écart et je finis rapidement : 30-26 en 35. Christian bat Damien (30-27 en 45) qui termine son dure périple.

Bilan de la journée très positive, je remporte cette journée avec 0,780, Jean-Paul suit avec 0,689, Laurent avec 0,707, Christian à 0,723 (mine de rien) et Damien avec 0,588. Que de gâchis sur cette journée notamment le dernier match, j’ai raté beaucoup de tiers, beaucoup de classiques arrivés en 20, souvent trop longs. Ce dernier constat est dû au changement technique effectué (main de derrière légèrement desserrée), il faut s’y habituer ; par contre sur les tiers, je mise peut-être trop sur le replacement (souvent une grosse quantité de bille).
Fait amusant, j’ai perdu tous les tirages à la bande et largement malgré deux coups d’essai à l’échauffement plutôt réussis. J’ai volé plus de points que d’habitude, une bonne douzaine sur la journée dont une dizaine sur des classiques, une mauvaise gestion des contres.
C’est paradoxal mais c’est satisfaisant de ne pas être satisfait par cette journée, c’est plus facile à écrire en terminant premier. J’ai encore les crocs et très lucidement, j’ai encore une marge de progression. Je suis monté à la 68è au classement national, de mémoire, je crois que c’est ma meilleure place, c’est bô !


Souvenirs, souvenirs

3BD3_2013_01 3BD3_2013_02 3BD3_2013_03
3BD3_2013_05 3BD3_2013_06 3BD3_2013_07

Venez nous voir !

QR Code