Dans la tête de Jonathan

Pierre DESPROGES

S'il n'y avait pas la Science, combien d'entre nous pourraient profiter de leur cancer pendant plus de cinq ans ?

Caméra Café

-Jean-Claude : Tu es pour l'égalité des sexes ?
-Fred : Oh non ! Vaut mieux qu'il y ai plusieurs tailles, Ça laisse des surprises.

Traduction

French Dutch English German Korean Portuguese Spanish Turkish Vietnamese

Événements à venir



Initialement, le Billard Club Saint-Mihiel devait organiser les éliminatoires nationales et accueillir nos adversaires : Gravelines et Châtillon. Après quelques péripéties, nous nous sommes retrouvés à prendre la route pour affronter quatre fois l’équipe francilienne suite au forfait de Gravelines.

Tour 1 - Le tirage au sort nous est favorable car l’initiative est directement dans les mains de Châtillon. Nous gardons notre ordre et en face, Châtillon met Ahmed Medjaba contre moi, Thao Pham opposé à Stéphane Leclerc et Bachir Fellah à Dylan Dos Santos.
Malgré le point d’entrée raté, Stéph prend les rennes de la partie. La fin de match traîne un peu mais le sammiellois assure une excellente première victoire : 30-18 en 31. Dylan tient, pourtant son adversaire, Bachir, est en N1. Le jeune de l’équipe se place légèrement devant mais le châtillonnais revient à chaque fois.
De mon côté, l’entame du match est très difficile, le billard ne roule pas, Ahmed serre le jeu. Voyant mes coéquipiers présents, je m’efforce à garder le contact, une série de 5 me permet de mener. Je garde l’écart. Bachir termine en 55 reprises, Dylan a la reprise égalisatrice et est à 27. Il réalise le point de départ, fait le deuxième, le troisième est un point de longueur (petite, grande) et doit arriver cassé sur la petite et troisième bande, il embarque la deux et risque le contre, cela se croise superbement bien et réussit la reprise égalisatrice qui n’a jamais aussi bien portée son nom. Cela me galvanise et je finis peu après : 25-30 en 41.
La première rencontre est un franc et total succès : 0,709 de moyenne d’équipe, c’est beau !

Tour 2 - Nous choisissons une stratégie pour assurer une éventuelle victoire : je descends en troisième position pour jouer Bachir, Stéph réitère le même duel, Dylan est “sacrifié” en 1 contre Ahmed.
La tactique s’avère payante : je mène, Stéph creuse l’écart après un départ chaotique des deux joueurs, Dylan domine crânement 10-1. Je termine 18-30 en 42. Le cadet sammiellois subit une très belle série de 11, Ahmed retourne le match en sa faveur : 30-21 en 33. Dylan est défait, compte-tenu du faible nombre de reprises, il réussit une prouesse de ne perdre que de neuf points. Stéph est usé pendant le temps de midi, il finit en faisant défiler les reprises. L’essentiel est là, surtout, Stéph gagne 30-22 en 55.
Et bam ! Deuxième victoire. Encore deux rencontres, deux matchs gagnés signifient “qualification en finale nationale”...

Tour 3 - Bis repetita pour le tirage au sort. Nous gardons notre ordre ; Châtillon inverse Bachir et Thao. Je fais une partie très solide contre Ahmed, j’alterne attaque et défense, ça marche ! Je conclus en 31 coups, Ahmed est à 20. Stéph est fidèle au poste et vainc Bachir (30-18 en 42). Dylan surprend à nouveau, il est au coude-à-coude. En fin de match, Thao est à la baguette et clôt rapidement la distance de 30 points (4-4-2) en 46 ; Dylan est tout de même en 21.
Si vous suivez… et oui, c’est fait, une troisième victoire collective, sans appel, nous sommes qualifiés pour la finale de France à six équipes, les 23 et 24 juin prochains, mouahahahahahah !!!

Tour 4 - Nous plaçons notre équipe “pour du beurre”. Dylan souhaite affronter à nouveau Bachir. Stéph et moi restons également aux mêmes rangs. Thao subit le caractère d’invincibilité de Stéphane qui réalise un carton plein avec quatre victoires (30-24 en 43). Je souffre face à Ahmed, je n’arrive pas attaquer, ni défendre, le cercle vicieux et toujours la difficulté de répondre à la défense (grande-grande-petite effet contraire que j’ai loupé au moins une bonne quinzaine de fois sur la journée). Malgré cela, certes je perds, défaite sur le plus petit des écarts : 30-29 en 39, 2 sur la reprise égalisatrice, pfff screugneugneu.
Au même moment, Dylan fait jeu égal avec Bachir, le suspens est à son comble dans les derniers carambolages. Et c’est Dylan qui carambole le trentième et dernier point : 29-30 en 56 ; victoire individuelle qui est aussi synonyme d’une quatrième victoire d’équipe ; waouh !!!



La journée est totale, complète : quatre rencontres, quatre victoires. La moyenne générale d’équipe est à 0,663, pas mal pour une équipe affichée à 0,540 ;).
Stéph finit à 0,701, une preuve de plus, s’il en fallait une, que l’équipe le transcende et tant mieux pour nous. Je fais 0,777, plutôt satisfait ; je trouve que je n’ai pas bien joué, la gestuelle n’était pas là, mais bon, je signe tous les jours pour cette moyenne. Dylan termine à 0,536, c’est la bonne performance du jour et sur 3m10, un excellent présage pour la suite...

Souvenir, souvenir

Aucune image

Venez nous voir !

QR Code