3-Bandes - Nationale 1 - Tour 2 - 2017/2018

Deuxième tour et direction la Moselle pour les deux compétiteurs sammiellois. Je me retrouve à Ban-Saint-Martin et dois garder mon actuelle 3è place au classement, Stéphane Leclerc se déplace à Moyeuvre et défend son 2è rang . Je vais commencer par moi, c’est mon côté Narcisse. Je suis exempté au premier tour, malgré le trajet, le réveil est bien difficile, cette phase va de mal en pis.

J’attaque la journée contre Damien Queney, défait précédemment par Eric Kremer-Leclaire en 31 reprises. Le jeu est ouvert, je le précise car je joue Damien ;). Les points ne se présentent pas pour défendre, alors nous attaquons, mais le résultat n’est pas folichon. Je gagne sans paillette, pourtant une performance très honorable (30-27 en 38).
Ensuite, Laurent Weber caracole largement devant moi (16-3, 20-5 à la 25è), le changement de billard m’a fait sombrer, glissant, “virgulant”, surprenant en début de partie, je décide de jouer en mesure et là, je suis trop court ou pas assez fort, j’essaie de balancer un peu mais la confiance n’étant plus là, je ne sais pas où je vais. Les points sont toujours une peu de traviole, peur du contre, peur de la visée, peur de tout, le célèbre grain de sable dans l’engrenage. Laurent semble même perturbé par ma prestation et peine à finir, je maintiens l’écart (30-18 en 42 ; aïe !).
Même billard, face à Christian Guckert, le ban-saint-martinois est plus à l’aise que moi à domicile. Il applique son jeu, ma gestuelle devient brusque, heurtée, je fais illusion avec une série de 6 me permettant de me rapprocher au score (17 partout, j’ai 20 à la 25è). Mais, l’issue est inévitable, Christian gagne (30-27 en 38).
Dernier match, retour sur le billard de mon premier match, moins surprenant. Contre EKL, je suis un peu sa bête noire mais là, il était noir tout simplement. Je vole des points spécialement gratinés, soit la défense est automatique, soit cela se place mal pour Eric qui ne réussit pas à enchaîner. J’obtiens un précieux point rouge (30-24 en 38 avec 20 à la 18è).
Je termine 3è, opération mi-figue mi-raisin, à 0,677. Le manque d’entraînement marque une gestuelle irrégulière et trop brutal par manque de confiance, et que de déchets, de classiques ratés..

M’enfin, je m’en sors pas si mal moins que mon partenaire… de club.

Stéphane réalise plutôt une bonne opération, il termine 3è avec 0,722. Malgré une défaite cinglante face à Jean-Paul Six (30-13 en 19), faut avouer que JP6 avait une double revanche à prendre, Stéph réussit à sortir son épingle du jeu. Il gagne Michel Dauphin (30-21 en 35) et Olivier Hatier (30-20 en 35), il perd Daniel Maine (30-23 en 44).

Au final, Stéph défend sa 2è place, moi je perds deux places à la 5è, EKL garde la tête du championnat. Les trois premiers sont qualifiés pour la finale de Ligue. Stéphane a un gros coup à jouer, et moi, qui sait ? Dernier tour à suspens, le 4 février prochain...

Vous êtes ici : Accueil ARTICLES Dans la tête de Jonathan 3-Bandes - Nationale 1 - Tour 2 - 2017/2018