Événements à venir



3-Bandes - Nationale 1 - Tour 1 - 2017/2018

Je suis le champion de Lorraine en titre et rien que ça, c’est beau ! Qui plus est, avec la fusion des ligues, vraisemblablement le dernier champion de Lorraine inscrit à jamais sur les tablettes sportives du monde billardistique... bref, tout le monde s’en fout, c’était juste pour flatter mon ego et m’auto-clap-clapais. Bon, ça s’est fait !
Nous nous inscrivîmes quatorze sur la ligne de départ du championnat et par un prompt renfort de démotivation, nous nous vîmes huit. Au gré des forfaits, la zone lorraine est ventilée en deux poules, une de cinq et une de trois. Cette dernière est à Saint-Mihiel et est composée des deux sammiellois : Stéphane Leclerc et moi-même, et le piégé de la journée Jean-Paul Six de Laxou. La poule est doublée afin de garantir quatre matchs aux joueurs.

Le derby intra-sammiellois commence. La partie est équilibrée, un avantage se dessine pour Stéphane. L’entame du duel est prometteuse (0,7-0,8 de moyenne), le billard change en cours de partie, resserre un peu plus, glisse moins, ne casse plus ; et le matin n’est pas forcément notre fort quant à la réflexion. Hélas, les reprises s’enchaînent inlassablement, Stéphane est stoppé à la 45è à 25. J’ai le point d’engagement, je suis à 24, mon attention est telle sur la quantité de bille que le coup de queue est trop doux (et oui, ça m’arrive) et au lieu d’éclater sur la deux, je fais un demi-coulé, je rate trop long. Même pas déçu, j’ai mal joué tout le long, sans en train, je me dis surtout “encore trois matchs”.
Vu la partie de Jean-Paul, je me dis aussi “ça va pas être long”. J’essaie d’attaquer, de prendre confiance notamment pour les deux autres matchs restant, je n’y arrive pas. Je laisse un jeu très ouvert (et oui, ça arrive aussi), JP6 en profite, il engrange les petites séries et (heureusement) rate encore des points classiques. Je me lève, je regarde la marque qui est 19-5 à la 12è, je fais 4 et hop un petit déclic. Jean-Paul enfonce le clou reprise après reprise (24 à la 16è, 27 à la 17è). Le laxovien connaît un temps d’arrêt me permettant de revenir un peu et de ne pas prendre une déverrouillée. Je perds, l’honneur sauf, 30-24 en 27.
Jean-Paul se ressaisit rapidement de la petite déception de ne pas avoir fait une particulière plus élevée. Face à Stéph, il continue sur sa lancée, aux alentours de 1. Le sammiellois s’applique, le bougre, il creuse l’écart jusqu’à la fin de la partie : 30-23 en 28. Il termine ainsi premier de la poule “aller”. Pause méridienne amplement méritée.

Poule retour, derby intra-sammiellois, acte II, l’heure de la revanche a sonné ;). Je déroule, rien ne semble compliqué, et quand je rate, ce n’est pas de beaucoup. La visée est plus précise donc les contres sont évités et donc les chances de carambolage augmentent, etcetera etcetera. Le billard reflète la vie de tous les jours, je ne m’explique pas pourquoi à un instant t, tout va bien et à un autre, ça va mal. Le moral, l’humeur, l’envie, l’enthousiasme jouent, ce sont des critères importants mais toujours cette question courte et vaste : POURQUOI ? Stéphane ne résiste pas, ne présente pas de réelle opposition. Je le vaincs 30-18 en 28.
Stéphane récidive contre Jean-Paul. Une série de 7 le place dans les meilleures dispositions contre JP6 toujours aux alentours de 1. Les deux compétiteurs se livrent féroce bataille, Stéphane donne un dernier coup de rein sur la fin pour jouir pleinement de sa victoire : une ultime série de 3, un coup de défense, et le 30è, Jean-Paul rate la reprise égalisatrice (30-26 en 32). Quoi qu’il arrive, Stéphane avec ses trois points rouges est le grand gagnant de la journée avec 0,774 : BRAVO.
Et là, une petite voix me dis que Jean-Paul n’est pas au bout de ses peines. Je remporte le tirage à la bande, trois reprises à vide… Je débute le festival, un point volé, trois derrière, ça me donne des ailes, tout se passe bien, j’en reviendrais presque à mes interrogations citées plus haut, je carambole du bon côté, la deux se place bien… 30-14 en 22 soit 1,363 de particulière.

Que de rebondissements émotionnels, enthousiasme le matin, dépité au premier match, pas mieux au début du deuxième, et peu à peu, je termine la journée avec l’enthousiasme du matin. Je termine deuxième avec un improbable 0,885, JP6 est 3è avec 0,853. Par pur narcissisme, le résultat m’a donc gentiment inspiré à regarder tous les groupes de la ligue, je réalise la meilleure particulière et la 3è générale, c’est beau !

Un mot pour féliciter Christophe Jaffré qui remporte sa poule à Reims pour sa première compétition en Nationale 2 et sur 3m10, bravo môssieur Tophe et môssieur Stéph.

Vous êtes ici : Accueil ARTICLES Dans la tête de Jonathan 3-Bandes - Nationale 1 - Tour 1 - 2017/2018