Résultats

Pierre DESPROGES

Dieu a dit : 'Tu aimeras ton prochain comme toi-même.' D'abord, Dieu ou pas, j'ai horreur qu'on me tutoie...

Caméra Café

- Jean-Claude : Véro, moi et les gosses hier on a fait 72 au test de QI.
- Hervé : Chacun 72 ?
- Jean-Claude : Non non, à nous 4 !
- Hervé : Non Jean-Claude c'est pas possible ! T'es sûr tu as bien recompté ?
- Jean-Claude : Bah traite-nous de con pendant que t'y es !

Traduction

French Dutch English German Korean Portuguese Spanish Turkish Vietnamese

Événements à venir



Difficile de cacher une certaine excitation à l’écriture du présent article...

Je participe à ma troisième finale de Lorraine (2004, 2016), j’ai gagné le troisième tournoi régional à Thionville et terminé finaliste au dernier à Saint-Mihiel. Des derniers résultats qui ont dû trotter dans la tête de mes adversaires, dans tous les cas, plus qu’à moi. Ici, enfin à Laxou (j'en profite pour remercier le club pour leur accueil et leur organisation, en poule qualificative de la finale de Lorraine, je joue face à Laurent Weber et Christian Guckert, le même groupe où je m’étais qualifié en finale lors du dernier tournoi.

Tour 1 - Christian gagne le tirage à la bande, commence et rate le point de départ. Je fais 1, même score à la 6è. Christian n’est pas à son aise sur le billard qui est assez capricieux, sensible en fonction de l’angle d’attaque et de la force ; si le coup est en mesure, l’angle s’ouvre, si le coup est en puissance, c’est normal, les développés s’avèrent difficiles car la bille rebondit de suite et “n’arrache” pas la bande.
Je me réveille, je ne fais pas de trait, je mène 1-11 à la 14è, 14-16 à la 29è, 15-21 à la 40è. Je m’attends au réveil de Christian… Et c’est le cas, 32-24 à la 53è, je me mets à la table, je fais 2. Je défends, le finish met booste, un beau défi à relever, je réalise des points difficiles, j’ai de la réussite sur ma défense, Christian est bloqué à 33, je termine par deux séries de 3 à la 63é. Un grand ouf de soulagement.
À côté, ce n’est pas tout à fait le même rythme. Eric Kremer-Leclaire déroule contre Damien Queney, une série de 9 lui permet d’obtenir la pause et il enfonce le clou au retour de la marque avec une série de 7. Damien tente de limiter les dégâts : victoire de EKL, 35-17 en 24, 1,458 de particulière.

Tour 2 - Laurent Weber et Daniel Maine entrent en compétition. Laurent affronte Christian qui, à l’entraînement, a tout fait. Preuve qu’au billard, parfois, il faut se déconnecter et pousser les billes à l’envie et non trop à la réflexion. Laurent est devant, Christian craintif revient mais les reprises défilent. Plutôt une bonne nouvelle pour ma suite. Damien joue son rôle de partenaire de club à merveille, il maîtrise Daniel de bout en bout, une partie rondement menée pour le laxovien : 35-28 en 39. best quasiment assuré d’être en finale. Le duel Laurent-Christian tourne court, Christian mène à la pause puis Laurent boucle les 19 points en 13 coups : 35-28 en 52. Tout va se décider entre lui et moi.

Tour 3 - Je démarre contre Laurent. Une série de 6 dans les premiers instants me met à l’abri un bon nombre de reprises. Je reste bloqué à 21, Laurent me dépasse, le jeu se ferme, la barre des 30 points s’approche au coude-à-coude. Je crée un écart et conclut en 47 reprises. Laurent pousse les billes à l'envie, preuve parfois, oups, déjà écrit... il fait 1, 2, 3, 4 et un tiers pensons-nous… Par crainte, Laurent préfère une autre trajectoire, manqué pour lui, sauvé pour moi. Je me qualifie pour la finale face à Eric qui, après avoir mené, va aller au bout du suspense contre Daniel : 35-34 en 45, peut-être de l’influx dépensé inutilement.

Finale - EKL gagne le tirage et décide de commencer, il rate trop long. Dans ma tête, je me dis que c’est bon signe, je fais un début de partie honorable, je fais des beaux points, j’en rate des faciles aussi. Eric est pris dans une tempête de cerveau : couloir, contre, loupé d’un chouilla, collé à la bande, etc. Chacun connaît cet état d’impuissance et du petit nuage au-dessus notre tête. J’en profite pleinement, j’ai 18-8 à la pause. Eric revient mais je tiens : 21-16. Je fais ensuite une belle fin de partie malgré un tiers grossièrement raté, les yeux de mes homologues dans le public m’aident à être digne de cette qualification. Et v’lan, je fais mon dernier point à la 42è, Eric est fixé à 20 points. Et là, dans ma tête (pour les nostalgiques) :

J’oubliais la foule en délire lol :

Ah ah ! Mon premier titre lorrain en individuel… au 3-Bandes… en Nationale 1, what else. Certes, la performance de la journée est à 0,691, certes, il manque des adversaires tels que Matthieu Franck, Jean-Paul Six, certes, je crois à la bienveillance de Lolo et EKL ; mais bon, en réponse, à “ces certes” et bah “je (me) dis m****” et vais profiter pleinement de ma finale de ligue Grand Est, à Reims, les 29 et 30 avril prochains avec EKL où nous coopérons pour ramener un sacre à la Lorraine.

J’avais dit que je ferai un clin d’oeil sur cette journée dominicale, c’est fait avec une triple lecture, comprenne qui pourra

Souvenirs, souvenirs

3BD3_2013_01 3BD3_2013_02 3BD3_2013_03
3BD3_2013_05 3BD3_2013_06 3BD3_2013_07
3BD3_2013_08 3BD3_2014_01
                               3BD3_2016_01

Venez nous voir !

QR Code