Dans la tête de Jonathan

Pierre DESPROGES

A l'instar du pou, le coiffeur est un parasite du cheveu.

Caméra Café

Jean-Claude Convenant : V'la 20 ans que je me casse le cul sur les routes de France ! Le soir quand je rentre à la maison j'ai trois gosses qui me disent bonjour monsieur tellement ils me voient pas.

Traduction

French Dutch English German Korean Portuguese Spanish Turkish Vietnamese

Événements à venir



Saint-Mihiel est attendue par ses adversaires, le club est le double champion de Lorraine en titre et le champion de France 2015. Aussi, en trois années, le trio évolue avec un indice dégressif, le défi devient donc plus difficile pour le club à être compétitif. Toutefois, mes coéquipiers, Stéphane Leclerc et Dylan Dos Santos, ne se sont pas déplacés à Ban-Saint-Martin pour “beurrer les sandwichs”.

Aller - Assez tôt, les trois matchs se dessinent : Christian Guckert me domine, Stéphane devance Massoud Moshirpur, Dylan étonne et talonne Jérôme Padou. À l’arrivée, Christian termine en 35 reprises, je reste à 17 points. En attendant, Stéph accroît régulièrement son avance jusqu’au terme de la partie (30-24 en 51). Dylan et Jérôme jouent au chat et à la souris, la logique sportive est respectée puisque le ban-saint-martinois, classifié en N2, bat Dylan, en N3, sur le plus petit des écarts : 30-29 en 58 sur 2m80. Bel état d’esprit de notre pti nouveau smile, c’est encourageant pour ses camarades.

Retour -  Bis repetita pour cette deuxième séance, les premières reprises donnent le la. Mené 0-3 à la première reprises, je suis à 4 à la 7è et ensuite, je déroule façon “Blomdahl” (dixit Christian), je termine les 30 points en 19 coups laissant Christian subir et clouer sur sa chaise. Stéph prend à nouveau les devants, reste concentré, ne se grippe pas wink et finit 30-12 en 48. Dylan décolle du score 0 à la 14è reprise, Jérôme est déjà loin avec plus de 10 points d’avance. Dylan doit s’accrocher, en équipe, tous les points comptent. Le réveil est trop tardif, Dylan collectionne un deuxième point bleu : 30-16 en 51.

Chacun rentre avec une rencontre victorieuse à 2-1 mais nous sommes arrivés mieux placés à la moyenne générale avec 17 carambolages en notre faveur. Cela peut toujours servir…

Pour ma part, je vis une saison plus que bizarroïde. Ma première partie confirme, hélas, mon niveau officiel depuis septembre aux alentours de 0,500 confirmé par mon départ du TOP 100 français ; et pourtant, je me bats, j’essaye de surmonter cette épreuve. Ma défense est plutôt bonne mais Christian est opportun à chaque occasion ouverte avec un taux très élevé sur les classiques.

Second match, je rate le point d’engagement, Christian fait 3. Et là…
Et puis, je fais 26 en 12 avec des réussites et des ratés et couloirs au millimètre mais bon... 30 en 19 soit 1,578.

 

Souvenirs, souvenirs

3BD3_2013_01 3BD3_2013_02 3BD3_2013_03
3BD3_2013_05 3BD3_2013_06 3BD3_2013_07

Venez nous voir !

QR Code