Dans la tête de Jonathan

Pierre DESPROGES

Le temps nous presse sans trêve vers le trou final.

Caméra Café

Jean-Claude Convenant : Quand les cons seront en promo, tu seras en-tête de gondole !

Traduction

French Dutch English German Korean Portuguese Spanish Turkish Vietnamese

Événements à venir

Flash info

Le site connaît, va connaître les prochaines semaines, quelques évolutions. En cas de problème de navigation, n'hésitez pas à nous contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Et la tendresse ? Bordel !

Quand une personne discute avec Jonathan


Premier tour et, Saint-Mihiel ouvre la saison en recevant Saint-Dizier. Je considère toujours ce championnat spécial mais cette année, encore,il est boudé par la plupart des clubs du fait de jouer un vendredi soir. Cette saison, seules les trois équipes de l'an dernier ont renouvelé l'expérience (Laxou en plus des impétrants du jour). Quid de l'avenir de cette compétition, peut-être un clic-glisser dans la corbeille.

Revenons aux trois duels. Assez vite, le destin des trois matchs est scellé. Stéphane Leclerc prend une légère avance face au quillard-bragard, Gabriel Hervelin. Quand Stéph voit son adversaire revenir,il réussit à sortir une petite série de 2 ou 3 ; il arrive à assurer. Le sammiellois gagne 35-27 en 52 soit une performance honnête pour les deux joueurs,un point rouge pour Saint-Mihiel.
Sur le petit billard, Dylan Dos Santos est vite piégé par Christophe Jaffré. Tophe creuse l'écart qu'il gardera jusqu'à la fin, une fin sans motivation, dommage pour la performance... ce qui a laissé un peu espéré notre jeune Dylan, en vain. Le jeune sammiellois accuse un point bleu : 31-25 en 60.
Je termine par ma partie qui, par chronologie, est la première à finir. Mais, finissons par le meilleur... ou pas. Je gagne le tirage à la bande, j'exécute le point de départ à gauche, série de 4 : alleluia me dis-je, la malédiction disparaît et enfin une saison retrouvée ? Que nenni ! Christophe Pothier a une malchance folle ce qui ne me soulage pas davantage,mais cela permet que l'équipe gagne au final. La limite des reprises nous achève : 23-13 en 60 à mon "avantage".

Bon, l'essentiel est fait sans enthousiasme, que c'est triste... La catégorie de l'article est rangée "dans la tête de..." et là, c'est vide.

 

Venez nous voir !

QR Code