3-Bandes - Nationale 1 - Finale de Lorraine - 2015/2016

Douze ans après ma première et dernière finale dans cette catégorie où j’avais fini 4è, l’objectif est de ne pas être ridicule et vu le niveau, c’est déjà ambitieux. C’est surtout une occasion pour s’entraîner avant les compétitions par équipes où mes résultats seront plus déterminants.

Contre Jean-Paul Six, la partie est en mode diesel (1-2 à la 7è). Je déboîte avec une série de 4 puis Jean-Paul envenime le match. Je gère un passage à vide, je défends mais je ne parviens pas à attaquer sereinement, j’ai 18 à la 35è et près de dix points de retard. Comme souvent, je me dis qu’une petite série sur la fin sauvera les apparences ; et l’habitude a raison une fois de plus, la loi des séries a retourné la partie. Je rate le dernier point sur une bande avant effet contraire sur la grande bande (trop d’effet), un deux bandes avant sans effet aurait peut-être fait l’affaire… Jean-Paul termine et je n’ai pas la reprise : 34-35 en 47 (0,723).

Le deuxième match est face à Matthieu Franck. Une prière pour briller. Je subis les foudres du jeune laxovien qui confirme, de confrontation en confrontation, ses réels progrès. Après une série de 9, je demande la pause (25-11 à la 16è). Et là, je réalise la meilleure série de la journée, une belle série de 10, bien construite et aidée par le deuxième carambolage qui est volé (enfin c’était dans l’esprit lol). Je me retrouve à 24 à la 25è. Les deux reprises suivantes ne me sont pas favorables, je passe très près avec un placement en vu ; un grain de sable qui aurait pu mettre de la folie dans cette partie. Matthieu termine à la 28è, je suis fixé à 25 (je m’en sors bien).

Matthieu se qualifie pour la finale. Il est rejoint par un autre laxovien, Eric Kremer-Leclaire, qui a réussi à se “débarrasser” de Laurent Weber. Le match décisif va dans l’escarcelle du métronome de l’année, très régulier tout au long de la saison ; EKL mérite amplement sa place en finale. Laurent n’est pas loin (35-32 en 39), il aura peut-être manqué "un peu de mental" dans cette partie. Daniel Maine est le troisième du groupe.

La finale est dominée par Eric, entre points de longueur et défense, il creuse un léger écart. Matthieu s’impatiente mais tout le monde, comme lui, sait qu’il peut réaliser une série à n’importe quel moment et sur n’importe quel point. Matt fait un rapproché, la partie se tend, les occasions manquées, chacun se demande non pas le gagnant mais le perdant de cette finale. Cruel dénouement pour Eric mais titre heureux pour Matthieu (34-35 en 47) finissant avec 1,000 de générale sur les trois matchs.

Je termine une bonne saison en individuel avec cette cinquième place, 0,786 sur la journée. Si je me dis qu’il y a encore un long chemin pour conforter mon niveau et espérer progresser, énormément de déchets dans mon jeu, les encouragements de mes adversaires m’aident à passer ce passager désenchantement. Rendez-vous en équipe pour conclure la saison et à 2016-2017 pour les autres...

Vous êtes ici : Accueil ARTICLES Dans la tête de Jonathan 3-Bandes - Nationale 1 - Finale de Lorraine - 2015/2016