Dans la tête de Jonathan

Pierre DESPROGES

Pour rester belle. Si vous avez les seins qui tombent, faîtes-vous refaire le nez, ça détourne l'attention.

Caméra Café

- Jean-Claude : Ouais, j'ai tout refait avec mes mains, même le jardin et le garage.
- Hervé : Tout, tout seul ?
- Jean-Claude : Ouais.
- Hervé : Et ta femme ?
- Jean-Claude : Ah Ça, j'ai pas touché, ça...

Traduction

French Dutch English German Korean Portuguese Spanish Turkish Vietnamese

Événements à venir

Flash info

Le site connaît, va connaître les prochaines semaines, quelques évolutions. En cas de problème de navigation, n'hésitez pas à nous contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Et la tendresse ? Bordel !

Allez Jonathan, on rentre, on joue demain !


Avec seulement trois équipes inscrites, cette deuxième rencontre à et face à Laxou signe déjà la fin de la phase aller. Désormais, Dylan Dos Santos rejoint l'équipe sammielloise en Elite.

Première passe d'armes pour Dylan contre Olivier Hatier, le début est plutôt prometteur avec 6-6 aux alentours de 15 reprises. Olivier se reprend, joue mieux, enchaîne des petites séries. Dylan tente, souvent dans le sens du jeu, une mécanique soignée mais ça ne suffira pas pour débloquer le compteur et tenter de suivre le rythme du laxovien : 35-12 en 41.

Stéphane Leclerc défie Jean-Paul Six sur son billard. Stéph s'accroche, toujours devancé, il réussit à se rapprocher. 23-22 pour JP6, série de 5 qui scelle définitivement le sort du match, Stéph ne fait plus un point jusqu'à la fin du match (35-22 en 45).

J'affronte Eric Kremer-Leclaire. Les billes ne sont pas avec moi, des positions délicates, et le peu d'ouverture, je rate. Un grain de sable dans les rouages... Eric creuse inexorablement l'écart : 35-13 en 41 (série de 4 tout de même, 0,317). Je prends ce très mauvais résultat avec une certaine philosophie. Depuis le temps, cette épée de Damoclès devait bien trancher.

Malgré le peu de points réalisés, il y en a eu de beaux dont celui-là. J'ai pris beaucoup de temps à appréhender cette position. Peur du contre sur la blanche pour faire un accordéon (grande-grande-petite). Je prends ma rallonge pour jouer à droite de la rouge, la blanche est dans la trajectoire et je suis à bout de bras pour faire un quatre bandes serré. Je choisis donc la bande avant, et comme dit Frédéric Caudron, "il suffit de tomber dessus", alors...

Venez nous voir !

QR Code