Dans la tête de Jonathan

Pierre DESPROGES

Si c'est les meilleurs qui partent les premiers, que penser des éjaculateurs précoces.

Caméra Café

Jean-Claude : Hier j'ai rêvé que je volais.
Hervé : Moi aussi Ça m'arrive de rêver du boulot.

Traduction

French Dutch English German Korean Portuguese Spanish Turkish Vietnamese

Événements à venir

Près de chez nous...

Flash info

Le site connaît, va connaître les prochaines semaines, quelques évolutions. En cas de problème de navigation, n'hésitez pas à nous contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Et la tendresse ? Bordel !

Et voici : Jean-Michel JALF :)


Saint-Mihiel dans le grand bain. L'équipe vivait ses premières rencontres en Division 2, si le quatuor est considéré comme le petit poucet de la compétition, il ne s'est pas noyé et a su donner des sueurs froides à ses adversaires du weekend : Laxou et Grauves.

Tour 1 - Gérard Charlot subit les foudres du champenois Sébastien Fourmet (20 à la 12è). Gégé n'est pas homme impressionnable et tient la "barque", il revient à 34-29 mais une série de 4 par Sébastien scellera le sort du plus sammiellois des commerciens (40-30 en 39). Stéphane Leclerc fait un tour de chauffe non concluant contre Jimmy Lorin, pourtant pas très à son aise. Hervé Colson joue face à Daniel Ravillion, la guerre des présidents de club tourne à l'avantage du sammiellois pendant la majorité de la partie. Mais, Daniel efface peu à peu l'écart pour l'emporter.
J'affronte Jean-Luc Frantz, je n'avais vraiment pas le coeur à jouer au billard et c'est peu dire. JLF mène 18-11 à la 17è, je réalise une série de 10 (plus haute du weekend) puis le compteur s'affole avec 23 en 9 coups, je mets trois reprises pour faire le dernier point : 35-20 en 30 soit 1,167 de moyenne. Malgré ma bonne heure, le collectif est défait.

Tour 2 - Bis repetita, ma partie se termine en 30 coups, à la différence près que c'est mon adversaire qui clôt la distance. Matthieu Franck a retrouvé de bonnes sensations, prémices de performance pour la prochaine finale nationale en juniors. Ensuite, j'ai eu le temps de voir mes coéquipiers. Gérard prend les devant face à Eric Kremer-Leclaire, très régulier et efficace face à EKL en fin de période de moisson de points bleus (35-23 en 41). Hervé débute en-tête sa partie contre Jean-Paul Six, et de l'autre côté de la salle, Stéph créé la sensation avec 10 caramboles d'avance sur Eric Tromas. La tension entre RV et JP6 va au bénéfice de l'expérience du laxovien. Quant à Stéph, il garde à distance son adversaire et offre un brillant "point vert" à son équipe et ajoute un illustre nom à son tableau de chasse (40-31 en 43).

Tour 3 - Mon match est expédié en 33 reprises, et encore une fois, c'est mon camarade de jeu à 35 points : Daniel Ravillion. J'ai très mal joué, avec une mécanique déplorable, peu de réussite à la défense, les contres laissaient une position jouable. Dans ces situations, le grauviot est intraitable. Chemin de croix pour Gégé face à Sébastien : 40-30. Les espoirs subsistent car Stéph devance Jimmy, malgré le coude-à-coude, et Hervé mène 35-13 contre Jean-Luc qui s'agrippe. Quelques instant plus tard, les mauvais jours de Hervé sont derrière lui puisqu'il réussit à conjurer le sort avec un match gagné pour une avance au final d'un seul petit point (40-39). Jimmy voit sa remontée et sa persévérance récompensées : 35-34. Saint-Mihiel est passée près d'un nouveau nul.

Tour 4 - EKL afflige une sévère correction à Stéph (27-8 à la 15è) mais ce dernier remonte et n'accusera qu'un retard modeste (35-24 en 35). Les autres matchs sont plus serrés. Jean-Paul tient à distance Hervé à 10 points, nous croyons à un retour gagnant de RV, hélas, JP6 reste inflexible et finit ses 40 points. Gérard domine le jeune Matthieu, hélas, il doit s'incliner sur le plus petit des écarts (35-34). Je joue face à Eric Tromas, et sans avoir l'air d'y toucher, je ne suis pas si mal (18 à la 22è). Je fais quelques nouveaux réglages sur mes deux problèmes majeurs du moment : m'accroupir un peu plus pour une visée précise à chaque position, desserrer la main de derrière pour une gestuelle plus souple. En tout cas, pour ce match, j'ai eu l'impression que ça eut payé ! Je fais des petites séries, je défends et je prends de l'avance. Eric met du temps et beaucoup d'énergie à se régler, j'essaie de le déjouer. La fin de partie est laborieuse mais une série de 4 me mets en bonne posture pour la conclusion (38-35), hélas (encore) un match perdu d'un point (40-39 en 55).

A savoir, Laxou gagne 3-1 et 4-0 contre Grauves. Le résultat n'est pas surprenant où nous finissons dernier mais avec panache : une rencontre nulle, trois matchs perdus d'un point, deux de deux points. Nous n'avons pas l'air bête et frôler l'exploit. Du côté individuel, Stéph est l'heure actuelle en passe d'accéder en N1 (0,601), Gérard en route pour confirmer la catégorie (0,615) et moi-même, avec 0,790 sur la compétition, ma moyenne est moins palôtte. 

Les belles parties se retrouvent en vidéo ici, un grand merci à Didier Tromas pour l'ensemble de son travail.

 

Venez nous voir !

QR Code