Événements à venir



3-Bandes - Division 1 - Coupe d'Europe - 2013

Agipi accueille pour la huitième fois consécutive la Coupe d'Europe des clubs au 3-Bandes, fait rare qui émane de huit titres acquis à la suite depuis le premier sacre en 2005 à Andernos. Depuis les résultats des zones européennes, les terres agipiennes tremblent et attendent avec impatience pour en découdre avec l'équipe 100% turque : Tayfun Tasdemir, Lütfi Cenet, Murat Naci Coklu et Adnan Yuksel. Le duel est attendu, très attendu mais avant se jouent deux groupes de trois équipes et les demi-finales.

Poule A - Les espagnols de Coral Colon confirme leur potentiel en gagnant face à l'équipe belge, De Ploeg. Sergio Jimenez, étonnamment placé en n°4, termine ses 40 points en 20 coups. Et le match de classe internationale entre Nikos Polychronopoulos et Jean Van Erp tourne à l'avantage du néerlandais : 40-23 en 21/0.
Agipi entre en jeu et les espagnols mettent la pression sur les français. Jérémy Bury et Jean-Christophe Roux obtiennent le point rouge, le score prouve l'âpreté des débats : 40-36 en 32 pour Jérémy face à Carlos Crespo, 40-38 en 23/4 pour JC sur Sergio. Le choc Caudron-Polychronopoulos est à couteaux tirés jusqu'à la pause, tandis que Marco Zanetti est mené 26-4 à la 8ème reprise face José-Maria Mas. Si Frédéric ne peut en finir avec Nikos, l'imperator démontre tout son fight spirit et cloue son adversaire : 40-34 en 26-5. Agipi sort vainqueur.
Contre De Ploeg, la seule partie équilibrée est entre Caudron et Van Erp, le belge perd sur le plus petit des écarts : 40-39 en 26.

Poule B - La rencontre fratricide Andernos-Laxou est en faveur des aquitains. Pierre Soumagne sauve son match contre Francis Connesson : 40-39 en 41/0. Torbjörn Blomdahl inflige une correction à Filipos Kasidokostas : 40-8 en 15/4 et une série de 11, 2,667 de moyenne. Ce ne sera pas suffisant car Eric Kremer-Leclaire subit le même sort que le grec face à Jérôme Barbeillon et un finish de haut niveau (21 en 4) ; Martin Horn se fait corriger par Roland Forthomme (40-17 en 21/0).
Contre Bahcelievler, les hommes de Bernard Baudoin faillissent et seul Roland obtient le gain du match face à Cenet (40-35 en 22/1).
Au tour des laxoviens d'affronter les turcs, Pierre et Eric résistent bien face aux ténors de Bahcelievler, respectivement contre Coklu (40-35 en 24) et Yuksel (40-25 en 27/6). EKL se paie le luxe de mener Adnan à la pause, Jérémy m'a confié "incroyable, il va faire le même coup" (cf. match contre JC). Les calculs sont clairs, Torbjörn et Martin doivent gagner pour se qualifier en demi-finale aux dépens d'Andernos. Blomdahl virevolte autour du billard et ça donne une spectaculaire série de 22 ; à côté Horn est mené d'une quinzaine de points. Malgré ces énormes écarts au score, Tasdemir retourne la situation et gagne le suédois (40-37 en 17/6) et Horn revient à un petit point de Cenet (39-40 en 21).

Demi-finale - Agipi-Andernos. Les matchs 3 et 4 neutralisent la rencontre et tout reste ouvert. Frédéric survole Filippos, Marco et Roland se tiennent. La rapidité d'exécution de Frédéric fait que son gain du match suffit à qualifier son équipe pour la finale (28-26 en 13 entre Roland et Marco).
Bahcelievler-Coral Colon. Après les victoires de Coklu et Yuksel, les joueurs turcs 1 et 2 doivent faire un total de 35 carambolages. Sous trop pousser leur talent, Tayfun et Lütfi donnent le ticket de qualification à leur camarade et rejoignent, ainsi, Agipi en finale.

Finale - Yuksel et Coklu gagnent leur match et passent le relais avec 27 carambolages d'avances. Tasdemir et Cenet réussissent à eux deux à faire 54 points : synonyme de victoire pour Bahcelievler et un coup d'arrêt pour Agipi. L'invincibilité d'Agipi sur ces huit années peut être définie en quatre joueurs : Caudron et son explosivité où il peut faire des écarts énormes face aux meilleurs mondiaux, Zanetti et sa constance dans les hautes sphères, Bury en 3 pour le 3è au rang UMB, Roux et son orgueil où JC sortait le bon match au bon moment (tout comme Christophe Duval). L'équipe turque a misé sur un joueur 4 d'exception, Adnan Yuksel sans compter les autres meilleurs joueurs du monde, Tasdemir, Cenet et Coklu.

Petite anecdote, quatre joueurs présents pour cette Coupe d'Europe furent présents au Championnat d'Europe Juniors à Saint-Mihiel en 2000 : Bury, Crespo, Frings et Kasidokostas.

Vous êtes ici : Accueil ARTICLES Carnet de route 3-Bandes - Division 1 - Coupe d'Europe - 2013