Carnet de route

Pierre DESPROGES

Dieu est peut-être éternel, mais pas autant que la connerie humaine.

Caméra Café

Jean-Claude : Sylvain l'a vu de ces propres oreilles !

Traduction

French Dutch English German Korean Portuguese Spanish Turkish Vietnamese

Événements à venir



Quatre équipes se forgent une histoire et leur propre épopée.

AGIPI - Troisième titre consécutif pour le quatuor agipien. Même si les résultats finaux montrent une nette domination, en réalité, il a été difficile de décrocher une nouvelle fois la coupe du vainqueur. Claude Fath le dit lui-même : "il est parfois plus difficile de gagner le championnat de France que la Coupe d'Europe".
Contre Laxou en demi-finale, Claude a fait les cent pas dans l'auditorium. En effet, le premier tour a vu les joueurs 3 et 4 se neutraliser avec un avantage d'une dizaine de carambolages pour les lorrains. Frédéric Caudron et Marco Zanetti mettront à néant les espoirs de Torbjörn Blomdahl et Martin Horn pour s'offrir une seconde fois une finale à leurs équipiers.
Jérémy Bury et Jean-Christophe Roux obtiennent l'essentiel avec deux victoires en finale. Frédéric et Marco doivent marquer 82 points pour une ultime victoire ; chose faite malgré la défaite de Fréd face à Dick Jaspers (50-44 en 24/23) et la remontée de Filippos Kasidokostas.

ANDERNOS - Un autre collectif soutenu par un autre homme providentiel : Bernard Baudoin. Les andernosiens se sortent du piège kozoomien en demi-finale avec quatre victoires individuelles où la particularité est que Jérôme Barbeillon et Francis Connesson aient réalisé une meilleure moyenne que leur camarade n°1 et 2.
Médaille d'argent méritée sur l'ensemble de la saison, cette formation aura de nouveau la motivation de vaincre la muraille Agipi en Coupe d'Europe et au prochain championnat de France. Comme le dit Bernard : "Je l'aurais".

LAXOU - La demi-finale est marquée par la partie irrésistible de Eric Kremer-Leclaire face à Jean-Christophe Roux : 25 à la 8è, pour finir 50-37 en 28 soit 1,786 et une série de 7. Une performance à faire rougir ses "petits" partenaires qui n'arriveront pas à créer l'exploit en battant Agipi. Pour la place 3 et 4, la tendance s'inverse et Torbjörn, Martin et Pierre Soumagne battent leurs homologues de Kozoom.
Le niveau des joueurs 3 et 4 est moindre que le collectif Fath ou Baudoin mais Pierre, en progression constante, peut déstabiliser les meilleurs mondiaux et EKL, si son ascension continue de la sorte, pourra tacquiner les meilleurs joueurs français. Et avec ce "con de suédois" et ce "con de allemand, Laxou forme une bien belle et sympathique équipe.

KOZOOM - Autre équipe sympathique à l'image de son capitaine de route, Roland Forthomme. Kozoom n'aura pas réussi à se hisser sur le podium. Le tempérament de matcheur de Roland et de Peter De Backer ne suffira pas pour détrôner les stars mondiaux des autres équipes. Frédéric Mottet et Marc Boingnères n'affichent pas des performances régulières pour assurer le point rouge. Mais leur place "bronzée" de la saison passée démontre leur caractère explosif pour battre les meilleures formations. Consolation pour le capitaine de route, Roland fera partie de l'équipe andernosienne pour la prochaine Coupe d'Europe.

Coïncidence du jeu des qualifications, les trois premières équipes se retrouveront lors de la Coupe d'Europe des clubs du 6 au 9 juin 2013. Agipi tentera de gravir leur nom une neuvième fois consécutive sur le trophée, le choc final pourrait bien être face à l'équipe turque Kulubu avec Tasedmir-Cenet-Coklu-Yuksel.

Souvenirs, souvenirs

3BD3_2013_01 3BD3_2013_02 3BD3_2013_03
3BD3_2013_05 3BD3_2013_06 3BD3_2013_07
3BD3_2013_08 3BD3_2014_01
                               3BD3_2016_01

Venez nous voir !

QR Code