Carnet de route

Pierre DESPROGES

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer : je ne vais quand même pas partir sans lui...

Caméra Café

Traduction

French Dutch English German Korean Portuguese Spanish Turkish Vietnamese

Événements à venir



Renversante ! La session de février a été aussi extraordinaire que le week-end dernier. Le niveau fut moindre que les poules A et B du cru 2013 mais plus élevé que l'an passé (1,688 pour la C et 1,815 pour la D). L'intensité des matchs liée à un public venu très nombreux a donné une ambiance particulièrement explosive.

Articles sur Kozoom par Jérémie Picart : Poule C et Poule D.

 

 

 

 

 

 

 

Poule C - Martin Horn a connu un autre destin que son camarade de club laxovien. L'allemand a souffert, est revenu de loin et prend son ticket de qualification grâce à sa combativité. Martin finit le match contre Cenet avec une série de 10 arrêtée, Lütfi égalise. Horn-Bury, le choc tourne à l'avantage du français qui, à ses dires, "Martin a joué plus mal que moi". L'allemand arrache la victoire et la qualification contre Eddy Merckx qui a mené toute la partie sauf la dernière reprise (50-48 en 24)...
Cenet termine premier du groupe, indestructible, il a continué sa route tranquillement pour décrocher son premier quart-de-final. Le turc m'a impressionné par son jeu en mesure, sa précision, il ne casse pas les billes ; ça contraste avec un certain danois...
Dion Nelin, joueur talentueux aux trajets improbables, est passé à côté de l'enjeu même si sa seule victoire privera Jérémy de chances supplémentaires au tableau final. Le danois ne reviendrait pas à l'auditorium car il arrêterait.
Jérémy Bury ne s'extirpera pas des poules finales pour la deuxième année consécutive. Pour le 8è mondial, la déception est présente  mais Jérémy n'a pas été en mesure de rehausser son niveau de jeu. Le n°1 français termine à 1,541, moyenne non suffisante pour espérer revenir fin mars.
Autre déçu, le belge Eddy Merckx n'est pas passé loin, la défaite contre Horn met un terme définitif sur la suite de la compétition (1,830 tout de même). 

 

Poule D - Difficile de trouver de nouveaux superlatifs à Frédéric Caudron, tout a été dit et pourtant, lui, n'a pas tout montré. Il finit sur quatre victoires à 2,500, détrône le précédent record de Sanchez avec 2,469. Souvenez-vous dans mon article précédent, je parlais déjà du choc Jaspers-Caudron, mais qui aurait-pu écrire un scénario pareil : des fous ? Le belge est mené 44-7 à la 14è, reprise à suivre. Dick est resté cloué mais non surpris par cette déconvenue ; Dick s'en veut des deux erreurs en fin de partie qui auraient pu lui permettre la victoire finale. Frédéric revient avec une série de 20 : 50-47 en 24. J'ai donc en ma possession une des feuilles de match les plus chères, en tout cas, pour l'avoir vécu comme marqueur, je m'en souviendrais.
Sans douleurs pour le néerlandais, Jaspers, car il se qualifie brillamment avec 1,970. Douleurs, par contre, pour le vainqueur de l'édition 2011, Sung Won Choi est sorti d'une opération à l'épaule gauche et ne pourra rivaliser avec ses concurrents.
Choong-Bok Lee aura eut du mal à s'exprimer pleinement pour sa première compétition dans cette arène. Son jeu est plus habituel de ce que nous voyons en Europe, c'est encore un sud-coréen solide.
Eddy Leppens n'aura jamais été aussi heureux après une compétition agipienne. Eddy est avec Kim et Sanchez, les malchanceux de l'épreuve. Le belge brandit une troisième place, 2,000 de moyenne générale, et une série de 18.

 

 

Les primes s'élèvent déjà à 75 600€ avec ce weekend : une série de 20, une de 18, deux de 12, quatre de 11, six de 10 ; deux parties en 17, une en 19, deux en 20.
Le tableau final du 21 au 24 mars 2013 verra s'affronter : Cenet-Cho, Tasdemir-Zanetti, Sanchez-Jaspers et Caudron-Horn.

 Toutes les informations sur le site événementiel : http://www.agipibillardmasters.com

Souvenirs, souvenirs

3BD3_2013_01 3BD3_2013_02 3BD3_2013_03
3BD3_2013_05 3BD3_2013_06 3BD3_2013_07

Venez nous voir !

QR Code