Dans la tête de Jonathan

Pierre DESPROGES

D'ailleurs, comme disait à  peu près Himmler : 'qu'on puisse être à  la fois juif et allemand, ça me dépasse'. C'est vrai, faut savoir choisir son camp.

Caméra Café

Jean-Claude Convenant : V'la 20 ans que je me casse le cul sur les routes de France ! Le soir quand je rentre à la maison j'ai trois gosses qui me disent bonjour monsieur tellement ils me voient pas.

Traduction

French Dutch English German Korean Portuguese Spanish Turkish Vietnamese

Événements à venir

OPEN 3-Bandes 2019



Le trio sammiellois se déplace à Moyeuvre. De suite, je sens une certaine tension pendant cette rencontre. Depuis quelques saisons, les moyeuvriens sont régulièrement battus par notre collectif et n'ont qu'un seul objectif détrôner Laxou. Une tension que se révèlera destructrice...

Je débute le premier tour face à Daniel Maine. Bon démarrage : 5-6 à la 4è. Puis, le jeu devient difficile, les billes se placent mal pour nous deux. Daniel s'en sort un peu mieux, et moi, je nage totalement avec une technicité avoisinant le zéro pointé : 11-22 à la 32è. Daniel est anxieux, je crois qu'il redoute une éventuelle remontée, il rate facile. A la 34è, boum, un éclair, et je réalise une belle série de 8 : 20-22. Une autre partie commence, Daniel est toujours devant moi et je n'arrive pas à enfoncer le clou. Daniel en termine à la 49è : 31-35. Je suis un peu déçu mais je reviens tellement de loin, ce n'est pas trop mal avec aucun entraînement.

Mes deux comparses ont suivi ma combativité, peut-être un prémice quant à leur mentalité sur le billard : on s'accroche ! Stéphane Leclerc joue face à Michel Dauphin. Michel commence bien, Stéphane pose son jeu et revient petit à petit. Egalité à mi-parcours, Stéphane se détache avec une série de 6, retour de son adversaire avec 5. Stéph fait un beau finish avec une réflexion particulière sur les contres à éviter : influx important mais payant (30-35 en 46 soit 0,761).
Comme souvent, Hervé Colson a l'enjeu du match au bout de son procédé, ce soir, c'est face à Laurent Banas. Le moyeuvrien est à côté, n'arrive pas à se défaire des bosses ; Hervé ne joue pas très bien mais reste devant. Les deux joueurs sont tendus et le suspense demeure jusqu'à l'ultime reprise, le sammiellois manque le dernier point au cours d'une série, Laurent rate l'occasion de gagner à deux longueurs. Enfin, Hervé atteint les 35 points à la 60è synonyme de "pas de reprise" pour Laurent (35-33 en 60/59).

Le trio remporte une belle victoire d'équipe à 0,652 de générale. Après le succès contre Laxou, les sammiellois peuvent regretter très amérement leur défaite face à Ban-Saint-Martin. En tout cas, jouer les troubles fêtes est déjà une belle marque de performance. La prochaine rencontre face à Montier-En-Der pourrait nous mettre en tête du classement à l'issu des matchs aller... une bien belle motivation supplémentaire.

Souvenirs, souvenirs

Venez nous voir !

QR Code