Dans la tête de Jonathan

Pierre DESPROGES

Quant à  ces féroces soldats, je le dis, ce n'est pas pour cafter, mais y font rien qu'à  mugir dans nos campagnes.

Caméra Café

Jean-Claude Convenant : Les gonzesses pour moi, c'est comme les gosses et les prises électriques, tant que j'ai pas mis les doigts dedans j'ai envie de savoir comment ça fait.

Traduction

French Dutch English German Korean Portuguese Spanish Turkish Vietnamese

Événements à venir

OPEN 3-Bandes 2019



Le championnat par équipes au 3-Bandes en Elite démarre, nous recevons l’équipe de Ban-Saint-Martin. Mon acolyte de l’auditorium Agipi, Charles Thuillier, a fait le déplacement.

Je joue dès le premier tour contre Joël Anselin, et Stéphane Leclerc face à Jérôme Padou. Sur ma table de jeu, je prends les positions et me créé de suite une avance (4-8 à la 5è). Le jeu se ferme, la touche de bille est approximative ce qui me sanctionne dès la 2 est à plus d’un mètre cinquante. Joël revient dans la partie avec une série de 5 (10-8 à la 11è). De l’autre côté, Stéphane réalise une série de 7 qui lui mettra à l’abri un bout de temps. J’obtiens la pause avec une série de 5 puis de 4 (17-20 à la 25è), sans y toucher, je fais une bonne moyenne grâce à des petites séries hélas entrecoupées par des échelles. Je continue sur le même rythme (28-32 à la 40è), je rate un point largement réalisable (voir ci-après). Le parcours souhaité est le 5-bandes à la droite de la blanche, pendant le limage, je pense à la bosse et force la gestuelle pour enfoncer la 2 à la bande pour éviter le contre. Tout ce que j’ai évité est le point, je m’écrase directement à la petite bande… Joël s’applique, fait une série de 5 et finit un peu plus tard. De coutumes, je rate le point d’engagement sur mon billard par un contre (35-33 en 50). Sur l’autre billard, Stéphane mène 30-20 à la 46è, le jeune Padou durcit le jeu avec de suite 3-2-4 : 30-31 à la 54è pour Jérôme. Les reprises défilent et ils arrivent à la 60è où Stéphane est à 32 carambolages, le jeune mosellan égalise.

Hervé Colson affronte Massoud Moshirpur, sa victoire neutraliserait les équipes. Hervé, très tendu, se démarque et creuse l’écart (12-7 à la 14è). Ensuite, le président sammiellois subit un coup de Massoud, 23 en 16 reprises (30-19 à la 33è). Hervé s’accroche mais Massoud termine (35-27 en 43).

Pour la première journée, Saint-Mihiel perd ses illusions pour refaire sa performance de l’an passé, soit la deuxième place du classement final. Pour ma part, je suis déçu de ma moyenne, je perd patience en fin de partie, une pierre de frustration en plus sur la maison des pleurs.

 

Souvenirs, souvenirs

Venez nous voir !

QR Code