Carnet de route

Pierre DESPROGES

Il faut rire de tout. C'est extrêmement important. C'est la seule humaine façon de friser la lucidité sans tomber dedans.

Caméra Café

Jean-Claude Convenant : Arrête de me regarder sur ce ton toi !

Traduction

French Dutch English German Korean Portuguese Spanish Turkish Vietnamese

Événements à venir

Près de chez nous...

Flash info

Le site connaît, va connaître les prochaines semaines, quelques évolutions. En cas de problème de navigation, n'hésitez pas à nous contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Et la tendresse ? Bordel !

Quand Stéphane demande à Jonathan : on joue quand ?


Pour cette cinquième édition de l’Agipi Billard Masters, Claude Fath, directeur du tournoi, a réuni 22 des 26 premiers mondiaux, et 6 invitations dont les meilleurs jeunes du monde et les meilleurs français.
Il n'y a pas de grand bouleversement dans la formule sportive : 4 poules qualificatives de quatre joueurs, les deux premiers de chaque poule rejoignent les douze premiers de l’ABM 2011 dans 4 groupes de cinq compétiteurs. La petite nouveauté est le versement d'une prime de 2 500€ pour battre le record de la série ou de la particulière de l'ABM (plus de 22, moins de 12 reprises) ; et de 10 000€ pour celles mondiales (plus de 28, moins de 6 reprises).

Kozoom sort la grosse équipe, pas moins de 10 personnes pour encadrer la compétition. La qualité de leur travail ne fait plus aucun doute dans les quatre coins du monde, donc prenez le pass premium afin de profiter un maximum des centaines d'heures de carambole sur la toile… ici

 

 

 

 

Poule 1 - Jean-Christophe Roux a beaucoup à faire dans ce groupe où il doit affronter Tayfun Tasdemir, et deux sud-coréens qui font leurs premières armes dans l'auditorium, Jae Ho Cho et Dong-Koong Kang.
Pour son premier match, JC accuse très vite un retard d'une dizaine de points face à Tayfun (17-7 à la 6è, 31-21 à la 19è et 48-39 à la 26è). Avec une série, Roux revient dans la partie et égalise sur le point de départ.
Ensuite, le français joue face à Cho, il obtient la pause à la 17è (25-18). Puis, vient une période de 7 traits qui profite à Cho (25-36 à la 24è). JC s'accroche grâce à une série de 7 mais le sud-coréen clôt les débats à la 34è (38-50).
JC a une chance de se qualifier, il faut vaincre Kang et que Tasdemir gagne Cho. La forme des asiatiques estmoyenne, et nous pouvons espérer à la qualification d'un français. Roux démarre bien, malgré une erreur d'arbitrage, Kang reste en contact. En face, le turc maîtrise Cho. Kang réalise une série de 13 et met à mal les ambitions du français (32-50 en 23 soit 2,174).
Tasdemir et Kang se qualifient, Cho est passé à côté de son week-end, JC finit le groupe à 1,379, sans doute déçu mais cette belle performance prouve un immense talent.

Poule 2 - Autre français en lice, Jérôme Barbeillon est dans un groupe jugé plus facile par rapport à JC.
Barbeillon débute mal son premier face-à-face contre Jozef Philipoom (8-20 à la 13è). Après, le belge évolue à peine à 1 de moyenne, Jérôme a les ressources nécessaires pour remonter, doubler et finir la rencontre (50-43 en 38). Tous les espoirs sont permis pour Jérôme, Umeda et Hofman ont mis 51 coups à en découdre à l'avantage du nippon.
Hélas, Jérôme vit le même dessin, il mène Umeda (12-24 à la 12è), puis Jérôme se fait rejoindre, le japonais stoppe le français avec une série de 6 pour terminer la distance (50-43 en 38).
Si Jérôme bat Glenn, la qualification est au bout... sauf que Jérôme le sait aussi, et s'écroule totalement (50-30 en 41).
Umeda et Philipoom se sortent de ce bourbier (1,125 de générale pour le groupe), Hofman ne réitérera pas son exploit de la dernière édition soit une 11è place. Jérôme accompagne JC dans le couloir de la déception, le point positif est de voir nos français rivaliser avec tous ces grands noms, ça ne peut que payer un jour ou l'autre.

Poule 3 - Pierre Soumagne et Cédric Melnytschenko sont les deux autres invités français des poules qualificatives, ils se retrouvent avec Nikos Polychronopoulos et Luftï Cenet. Je les adore mes chouchous, mais là, c'est mission impossible.
La partie entre Pierre et Cédric se solde par un nul, Pierre éloigne la défaite par une série de 11, Cédric égalise par deux dont un point de départ volé où Cenet a réveillé l'arbitre de table afin de voir et valider ce carambolage (pauv' Dani-Dan Content). Sur l'autre table, Cenet exécute le grec (50-28 en 19 avec 15 et 11 de série). Le turc amasse 2 050€.
Nikos ne laisse aucune chance à Cédric qui s'en sort fort bien (4-37 à la 7è puis 28-50 à la 20è avec deux séries de 12). Au rythme du début de partie, le grec aurait pu battre le record de l'auditorium, il engendre tout de même 1 800€. Pierre peine à dépasser la barre des 1 contre Cenet (50-31 en 30).
Nikos est sur sa lancée contre Pierre (22-50 en 25). Luftï et Cédric sont au coude-à-coude, le jeune picard peut croire en ses chances (souvenez-vous de sa victoire contre Leppens en 2010). Cédric n'arrive pas à conclure contrairement au turc (46-50 en 36).
Pas de surprise, Cenet et Polychronopoulos iront en poule finale, le grec finit à 2 de générale. Avec ses 1,253, Cédric peut être heureux de ses deux jours en donnant quelques sueurs à Cenet. Quant à Pierre, ce fût difficile, un bas qui n'attend qu'un haut Baiser.

 

Poule 4 - Le groupe de la mort, les noms parlent d'eux-mêmes : Leppens, Heo, Kim HJ et Forthomme.
Le duel belge tourne à l'avantage de Roland, avec une série de 9 et de 8, ces attaques ont eu raison de Eddy (45-50 en 31). Malgré un début timide (8-7 à la 8è), le petit Kim enchaîne les séries mais Heo tient au score (34-38 à la 23è) puis Kim, plus solide, vient à bout de la distance (50-42 en 27).
Eddy sort une partie costaude, Kim ne peut que subir les offensifs du champion belge (43-50 en 25). Forthomme et Heo livrent une rencontre tortueuse (26-29 à la 25è pour le sud-coréen). Avec 6-6-9, Roland cloue son adversaire (50-37 en 31).
Tout est ouvert pour les deux places qualificatives, Roland revient de loin contre Kim (23-5 à la 8è puis 29-32 à la 19è). La tension est trop forte pour le belge du bassin, Kim déroule jusqu'au 50è point (50-35 en 25). Sur l'autre billard, Leppens et Heo font route ensemble (41-41 à la 26è) puis Eddy lâche prise (41-50 à la 28è).
Forthomme et Kim rejoignent les 6 autres qualifiés. L'arène agipien porte malheur à Eddy, et encore une fois, il est éliminé. Heo, 9è de l'épreuve 2010 sort du tournoi.
Petite nouveauté pour l'arbitrage, c'est la mise en place d'un geste de la main pour accorder ou refuser un point afin de donner une image plus dynamique.
Pour le refus, la main est à plat et l'arbitre fait un mouvement horizontal ; et pour la validation, le bras est en avant avec la main ouverte pour inviter le joueur à continuer. 

Ce n'est pas une révolution pour amener quinze mille licences, c'est un tout petit plus pour l'image du billard. En tout cas, nous nous sommes bien amusés avec çà.

Haeng-Jik Kim m'a beaucoup impressionné, à dix neuf ans, il fait frémir les plus grands, je suis impatient de le voir dans les prochaines années : un futur monstre. Nikos Polychronopoulos est réputé par sa vitesse d'exécution, mais, quand elle est ajoutée par les carambolages réalisés, c'est effroyablement subjuguant.

Pour les remerciements du séjour : mention spéciale à toute l'équipe Kozoom !!!

Toutes les informations sur le site événementiel : http://www.agipibillardmasters.com

Venez nous voir !

QR Code