Dans la tête de Jonathan

Pierre DESPROGES

Le voisin est un animal nuisible assez proche de l'homme.

Caméra Café

Jean-Claude Convenant : Sache une chose Vince, ce n'est pas l'alcool qui tient l'homme, c'est l'homme que tient pas l'alcool, nuance.

Traduction

French Dutch English German Korean Portuguese Spanish Turkish Vietnamese

Événements à venir

OPEN 3-Bandes 2019



Lors du premier tour du championnat de France par équipes de clubs, je joue mon premier match de la saison. Saint-Mihiel est accompagnée de quatre équipes pour la phase ligue, les trois premières sont qualifiées pour les 16èmes de finales. Le ticket de qualification est probable mais l'équipe est diminuée par le départ de Stéphane Leclerc. J'en profite pour dire quelques mots sur Stéphane... Je regrette son départ, envisagé et compréhensible, dans son fief d’origine, je lui souhaite mes meilleurs sentiments à lui et à sa famille. Bien sûr, le club se joint à moi pour ses salutations.

Si je n'arrive pas à confirmer 0,600, je descends en N2 ; dire qu'il y a deux saisons, ma moyenne annuelle s'élevait à 0,715, je peux vous confier qui mon orgueil et ma fierté en ont pris un coup. Je suis plutôt pessimiste pour cette saison où j'aurais peu d'occasions de m'entraîner.

J'affronte Joël Anselin. Joël me laisse commencer, je prends peu de bille et rate le point de départ. Je reviens dans la partie pour mener 14-12, Joël fait une série de 7. Je ne me démonte pas, j'égalise à 26-26. Je fais, ente autres, deux mauvais choix sur le final avec des points de tiers trop difficile à régler, Joël finit (35-33 en 50). A côté, la partie est serrée entre Hervé Colson et Massoud Moshirpur, Hervé est devant tout le long de la partie et réussit à terminer avant son adversaire (35-30 en 62).

Deuxième tour de jeu, Jérôme Padou démarre en trombes contre Jean-Claude Montay (11 à la 11è), puis s'écroule, ce qui ne l'empêchera pas de gagner (30-21 en 66). Je suis attentivement le face-à-face entre Eric Vaillant et Christian Guckert. Eric commence très bien (12 à la 14è), son camarade de jeu ne décolle pas. Eric accuse ce bon départ, Christian revient, mais Eric tient le rythme pour clore les débats (30-23 en 57 soit 0,526).

La rencontre se solde par un nul, un carambolage d'avance pour Saint-Mihiel. Notre équipe s'en sort plutôt bien et a encore une chance pour la qualification en éliminatoires nationales. Le bon résultat de Eric promet de beaux moments pour la suite de cette aventure, un travail spécifique pour éviter les contres est à approfondir. Quant à moi, ma déception est limitée sur le plan individuel car la moyenne est honorable (0,660), mais grande sur le plan collectif où, hélas, je rate le coche pour faire la différence et faire remporter mon équipe.

Souvenirs, souvenirs

Venez nous voir !

QR Code