Carnet de route

Pierre DESPROGES

Il ne faut pas désespérer des imbéciles. Avec un peu d'entraînement, on peut arriver à  en faire des militaires.

Caméra Café

Hervé Dumont : Tout passe, tout lasse, sauf la classe !

Traduction

French Dutch English German Korean Portuguese Spanish Turkish Vietnamese

Événements à venir



Après six journées de championnat, les deux meilleures équipes de chaque poule se réunissent pour la phase finale du championnat de France par équipes de clubs au 3-Bandes, dans l’auditorium Agipi à Schiltigheim. Clichy s’offre un nouveau titre de Champion de France, après celui de 2008, les clichois améliorent leur moyenne particulière d’équipe soit 1,802 en Finale contre Agipi. Andernos finit troisième aux dépens de Courbevoie.
Pour une poignée de points, Andernos et Courbevoie ont été écartées de la prochaine Coupe d’Europe suite aux zones européennes de la semaine dernière. Clichy n’y participera pas et cette phase finale est leur seul objectif de la saison. Dans leur auditorium à Schiltigheim, pour Agipi, c’est une répétition avant la Coupe d’Europe en juin. Les demi-finales opposent Agipi à Andernos-Les-Bains et Courbevoie-La-Défense à Clichy-Montmartre.

 

 

 

Demi-Finale 1 – Aller – Jean-Christophe Roux commence sa partie dans les meilleures conditions face à Marc Boingnères (6-14 à la 5è puis 7-25 à la 13è). Après la pause, un autre match émerge, le billard change et devient plus court et régulier. Les reprises défilent, l’andernosien grignote son retard (18-30 à la 26è) et revient non loin du score avec une série de 6 (27-32 à la 28è). Roux se détache de Boingnères (46-37 à la 37è) et termine à temps (41-50 en 42).
Jérémy Bury affronte Francis Connesson, Francis prend l’avantage avec peu de trait et des petites séries à chaque reprise (14-22 à la 18è). Jérémy rejoint son partenaire avec une série de 7 mais Francis répond de suite avec 6 (21-28 à la 19è). Habitué aux longues chevauchées, Jérémy réitère avec 6 et 12 laissant Francis sur place (39-31 à la 21è). Il tiendra cet écart jusqu’à la fin (50-42 en 33 soit 1,667 de moyenne).


Marco Zanetti, égal à lui-même lors des compétitions par équipes, impérial ! Il vainc Peter De Backer (50-29 en 17 coups et 2,941). Marco améliore son record officiel de la série avec 21 carambolages, l’ancien était à 19 (d’ailleurs égalisé au dernier Agipi Billard Masters).
Frédéric Caudron joue contre son compatriote, Roland Forthomme. Tous deux débutent forts la rencontre, la coupure du milieu de partie est à la 12è reprise, 23-26 pour Fréd. Caudron s’échappe un peu avec 7 de série, Roland s’agace et est perturbé par le changement du billard au cours du match. Frédéric apporte une quatrième victoire à son équipe laissant peu de chance à Andernos pour se qualifier en Finale (39-50 en 27).

 

Demi-Finale 1 – Retour – Boingnères vit le même dessin sur la feuille de marque, Roux mène aisément (27-11 à la 13è). Marc minimise l’écart mais l’issu est proche (40-28 à la 22è). L’andernosien s’accroche, en face, Jean-Christophe est bloqué au compteur (46-45 à la 33è). Roux termine par une série de 4 et Marc rate la reprise (50-45 en 35 soit 1,429).
Décidemment, Jérémy débute difficilement la partie contre Connesson (2-10 à la 6è). Puis, Jérémy fait une série de 9, quant à Francis, il entre dans une période de 9 reprises à vide (24-11 à la 15è). L’agipien continu son chemin (46-23 à la 28è), tarde à finir où Francis en profite pour réaliser une série de 9 (50-38 en 37 coups). Le sort d’Andernos en est jeté, Agipi est le premier finaliste.

Zanetti est intraitable face à Peter, le capitaine de l’équipe d’Agipi effectue ses 50 points en 14 reprises, à chaque coup, l’italien fait au moins un point. De Backer ne peut répondre (20-50 en 14 et 3,571).
Caudron et Forthomme ont, eux-aussi, décidé d’offrir un beau spectacle au public. Roland évolue vite autour du billard, ses choix sont clairs, Frédéric a dû croire regarder un miroir. Le belge du bassin accomplit sa partie la plus aboutie dans l’auditorium schilikois (34-50 en 17 reprises soit 2,941 et une série de 17).

Demi-Finale 2 – Aller – Jean Reverchon prend de suite l’avantage (1-10 à la 7è) à Jean-Jacques Boudin qui semble avoir perdu ses repères, gère son avance et obtient le premier point rouge clichois (32-50 en 40).
Match serré et difficile entre Jérôme Barbeillon et Richard Bitalis, les deux joueurs se tiennent même si Richard doit courir derrière le score, il colle à la marque (11-10 à la 7è, 20-19 à la 11è, 27-27 à la 19è). Jérôme décroche son adversaire par une série de 9 puis de 7, il met les deux équipes ex-æquo (50-32 en 28 soit 1,786).
Francis Forton surprend Eddy Merckx au démarrage (15-8 à la 6è) mais Eddy réagit vite et fort (19-26 à la 13è). Francis tente de revenir en vain, Eddy fait aussi des points et finit (42-50 en 38).
De coutumes, Dick Jaspers est à 2,000 de moyenne contre Eddy Leppens. Ce dernier, en forme sur la saison de la Top Ligue, sort le grand jeu et impose le supplice de la chaise à Dick avec une série de 17, s’envole avec 5-3-6 (18-37 à la 17è). Peu après, Jaspers fait une série de 14 et passe devant (42-40 à la 20è). Sans doute désarçonné, Eddy laisse filer une belle occasion ; quant à Dick, il donne une victoire précieuse à Clichy (50-41 en 23 reprises soit 2,174).

Demi-Finale 2 – Retour – Tout au long de la partie, Jean-Jacques a mené de quelques points Jean (29-22 à la 26è) mais le grand Jean revient toujours. Le coup de grâce est sans doute la série de Boudin avec 8 (36-46 à la 39), le courbevoisin termine plus tard (45-50 en 48).
Jérôme commence en trombe (4-16 à la 5è) mais Richard stabilise plus ou moins l’écart (13-29 à la 15è). La différence de 12 points au départ restera jusqu’à la fin (37-50 en 35 soit 1,429). Les deux équipes sont à égalité de points de match, Courbevoie mène au carambolage : 265 à 264.
10 sur le point de départ, Merckx donne le tempo que Forton n’arrive à suivre (25-9 à la 9è). Francis limite les dégâts (50-30 en 25 et 2,000 de générale).
Sur l’autre table, Jaspers a fait le nombre de points nécessaire pour rejoindre Agipi en finale. Leppens montre au néerlandais une rare ténacité (7-19 à la 12è pour Eddy). Dick sort deux séries de 10 (28-24 à la 15è), Eddy répond par deux séries de 7 qui sont suffisantes pour donner une victoire symbolique au belge (42-50 en 26 coups).

 

Place 3 et 4 – Cette place est un rang important à décrocher puisque le troisième peut jouer les zones européennes en 2011 si Agipi remporte une sixième couronne à la Coupe d’Europe en juin prochain. Le démarrage est tendu entre Boudin et Boingnères (6-7 à la 10è), ensuite, Marc déploie tout son talent et laisse sur place son adversaire (29-50 en 36 soit 1,389 et une série de 9). Une belle option donnée à Andernos !

Barbeillon est de suite devant contre Connesson (10-2 à la 5è). Francis remonte pas à pas (22-20 à la 15) mais Jérôme creuse l’écart avec une série de 6 puis de 7 (42-25 à la 20è). Francis se défend pour rester en contact, Jérôme ajoute une nouvelle victoire (50-41 en 35 soit 1,429 de moyenne).

Après le tour des français, voici celui des belges ! Les andernosiens ont 12 carambolages d’avance, les deux prochains matchs sont Forthomme et Leppens, et De Backer et Forton. Peter domine Francis (13-21 à la 15è), puis Francis reprend la main (34-29 à la 32è). Sur l’autre table, Eddy maîtrise Roland (13-23 à la 12è), Roland fait une série de 10 pour recoller au score. Forton et De Backer font 7 de série (45-46 à la 41è), Forthomme et Leppens font 8 de série sur la même reprises (43-40 à la 22è). A ce moment, une victoire suffit à Andernos, mais deux pour Courbevoie. De Backer délivre son équipe en battant son compatriote (47-50 en 42). Match nul entre Roland et Eddy (50-50 en 28 reprises et 1,786).

Finale – Déjà à l’affiche de la finale en 2008 tournant à l’avantage des clichois, déjà en finale de la Coupe d’Europe en 2009, cette fois-ci à Agipi, voici la belle. Coude-à-coude entre Roux et Reverchon, Jean reste concentré et ne se démonte pas contrairement à JC, plus impatient (29-35 à la 26è pour Jean). En peu de temps, la tendance s’inverse, Roux est à un point du match (49-40 à la 35è). Reverchon fait frémir la salle avec une série de 5 mais JC termine (50-47 en 37 soit 1,351).
De l’autre côté, Richard mène le jeu face à Jérémy et prend plus de 20 points d’avance (38-16 à la 17è et une série de 10). Jérémy se ressaisit, devient plus posé, une première avancée avec une série de 10 (41-34 à la 23è). Une nouvelle partie s’ouvre, les supporters de Richard veulent une issue rapide de leur idole, et les fans de Jérémy espèrent une série arrêtée. Un point rouge de chaque côté, Richard remporte son match (50-44 en 31 et 1,667).
Zanetti accumule 100 points en 31 coups, attention, Merckx est impassible et est un joueur des grands événements. Malgré un début timide (13-10 à la 9è pour Eddy), Merckx change de braqué et conclut sa distance, 37 points en 8, devant Marco, eclipsé (50-37 en 17 et 2,941).
Sur l’autre table, Jaspers dompte Caudron (20-11 à la 10è), Frédéric voit son coéquipier durement défait. Nonobstant trois séries de 7 et une revanche prise sur Jaspers, Clichy devient Champion de France de la Top Ligue.

 

 

  

Merci à l'équipe Kozoom d'avoir publié une photographie de moi à côté d'une bouteille d'eau pétillante !

 

Souvenirs, souvenirs

3BD3_2013_01 3BD3_2013_02 3BD3_2013_03
3BD3_2013_05 3BD3_2013_06 3BD3_2013_07
3BD3_2013_08 3BD3_2014_01
                               3BD3_2016_01

Venez nous voir !

QR Code