Dans la tête de Jonathan

Pierre DESPROGES

Je viens de rompre avec Dieu. Je ne l'aime plus. En amour, on est toujours deux. Un qui s'emmerde et un qui est malheureux. Depuis quelque temps, Dieu me semblait très malheureux. Alors, j'ai rompu.

Caméra Café

Maeva : On veut Sylvain comme délégué syndical, au moins lui il ne retournera pas sa veste.
Sylvain : Oh bas c'est sûr car ma mère m'interdit de la retourner car après elle est froissée.

Traduction

French Dutch English German Korean Portuguese Spanish Turkish Vietnamese

Événements à venir

OPEN 3-Bandes 2019



Les deux prochaines rencontres mettent fin à la phase aller du chammpionnat de Ligue. Nous sommes très mal engagés dans cette compétition, l'essentiel sera de sauver les apparences et de se faire plaisir. La phase retour s'annonce comme un baroud d'honneur.

Tout d'abord, nous recevons l'équipe de Commercy. Sans surprise, notre trio vainc celui des commerciens. Stéphane Leclerc est facile contre Claude Muhlach malgré une performance moyenne (32-17 en 60). Hervé Colson domine Daniel Voltz sans mal, pourtant ce dernier s'est plutôt bien défendu même si le score ne le montre pas (30-19 en 58).
J'ai eu plus de mal, à vrai dire, c'est un miracle si j'en suis sorti avec le point rouge (32-30 en 60). Pourtant, j'ai une excellente gestuelle, je traverse bien les billes, je pense jouer dans le vrai, je fais de très beau points parmi le peu de carambolages affichés au score (6 à la 30è). Après, cela se passe mieux, même si je suis noir sur certains replacements et trajectoires. Mon adversaire, André Mohamed, joue bien, il lui manque quelques aspects techniques pour progresser.

Ensuite, nous nous deplaçons en terres laxoviennes, l'équipe championne de lorraine en titre. Hélàs, nous avons offert le même niveau de jeu, dommage puisque les joueurs de Laxou n'étaient pas dans un grand jour, non plus. Je joue face à Eric Kremer-Leclaire, la galère continue mais je réussis à rester en contact, puis, Eric finit sur une série de 5 (35-30 en 60). Stéphane débute la partie à 0,800 pendant une vingtaine de reprises, Olivier Hatier, toujours dans un tempérament de type "force tranquille", revient et coiffe son ancien partenaire de club (35-32 en 56). Jean-Paul Six afflige une lourde défaite à Hervé (35-21 en 44).

Souvenirs, souvenirs

3BD3_2013_01 3BD3_2013_02 3BD3_2013_03
3BD3_2013_05 3BD3_2013_06 3BD3_2013_07

Venez nous voir !

QR Code